Quels sont les bienfaits de la diffusion d'huiles essentielles ?

Par: Emma Dans: Diffuseurs Le: Commentaire: 0 Vue: 4669

Article rédigé par Kevin Burdin, aromathérapeute et fondateur du site Naturatopia.

La diffusion des huiles essentielles longtemps considérée comme une méthode de bien-être retrouve désormais ses lettres de noblesse.

En effet, les huiles essentielles permettent bien plus que parfumer un intérieur : elles sont de véritables outils thérapeutiques ! Toutefois, pour bénéficier pleinement de leurs multiples propriétés, il est nécessaire d’adopter des diffuseurs de qualité. 

Diffuser des huiles essentielles, c’est à la fois bénéficier de leur parfum, mais aussi de leurs propriétés thérapeutiques.

Il existe de nombreuses raisons de vouloir diffuser des huiles essentielles : instaurer un climat de sérénité et de relaxation, assainir l’air ambiant, accompagner une pathologie ORL, favoriser le sommeil et le lâcher-prise, aider à la concentration… Avant de vous lancer dans la diffusion, quelques points essentiels sont à respecter :

    • Ne pas diffuser d’huiles essentielles dans une pièce en présence d’un enfant de moins de 6 ans (nous verrons une alternative dans cet article).

    • Ne pas diffuser d’huiles essentielles si un animal de compagnie est présent dans la pièce, en effet, l’odorat des animaux est largement supérieur au nôtre, et ils peuvent se retrouver désorientés par la diffusion.

    • À partir de 6 ans, il est possible de diffuser en présence de l’enfant, à raison de 5 minutes par heure.

    • Prudence dans la diffusion d’huiles essentielles chez les femmes enceintes, les personnes asthmatiques et les personnes épileptiques. 

De plus, certaines huiles essentielles ne se diffusent pas, il s’agit des huiles essentielles irritantes qui contiennent des phénols et molécules apparentées (thym à thymol, thym à carvacrol, giroflier, sarriette, origan), les cannelles (feuilles ou écorces), les gaulthéries (couchée et odorante), les bouleaux, les huiles essentielles à cétones (romarin à camphre, romarin à verbénone). Quant aux menthes qui contiennent différentes cétones, elles sont irritantes pour les yeux et le système nerveux, ne les diffusez pas. 

Comment diffuser ses huiles essentielles

Maintenant que les bases et précautions d’utilisations sont posées, intéressons-nous aux différentes techniques de diffusion :

    • Le brûle-parfum : jamais un objet n’a aussi bien porté son nom, en effet, la chaleur de la flamme qui se trouve en dessous brûle les substances qui se trouvent au-dessus, altérant non seulement les propriétés thérapeutiques des huiles essentielles, mais modifiant également la fragrance qui s’en dégage. Ne pas utiliser !

    • La diffusion thermique : cette méthode utilise une chaleur douce avec une température contrôlée pour que les molécules aromatiques s’évaporent dans la pièce sans être dénaturées. 

    • La diffusion ultrasonique : cette méthode fait intervenir de l’eau comme intermédiaire de diffusion. C’est un système silencieux qui permet de générer une brume froide composée de fines gouttelettes (en moyenne 7,3 micromètres). Les diffuseurs à ultrasons sont intéressants pour diffuser des hydrolats et des eaux florales notamment. Aroflora dispose d’un diffuseur ultrasonique de poche que l’on peut emporter partout : le Mistila. 

    • La diffusion par nébulisation : cette méthode repose sur l’effet Venturi, à savoir le passage d’un flux d’air à très haute vitesse qui va entraîner les molécules aromatiques contenues au sein de l’huile essentielle. L’absence d’eau permet d’obtenir des gouttelettes deux fois plus petites que lors d’une diffusion ultrasonique (entre 3,5 et 4,6 micromètres selon les modèles), assurant une efficacité plus longue de la diffusion, car les gouttelettes restent en suspension dans l’air jusqu’à deux fois plus longtemps. Il s’agit de la méthode de diffusion à préférer d’un point de vue thérapeutique.

    • La diffusion par ventilation : cette méthode consiste à verser quelques gouttes d’huiles essentielles sur un support absorbant adapté. Le diffuseur qui contient un ventilateur, va envoyer de l’air froid contre le support imbibé d’huiles essentielles afin de diffuser les molécules aromatiques. 

Diffuser des huiles essentielles permet d'assainir l'air de votre habitation

Maintenant que vous savez presque tout sur la diffusion, penchons-nous désormais sur la diffusion pour assainir l’environnement de l’habitat.

Il est important de préciser que la notion clef pour assainir l’air chez vous est d’aérer votre habitation matin et soir pendant 10 minutes, été comme hiver. Ce n’est qu’ensuite que la diffusion des huiles essentielles va venir soutenir l’assainissement de l’air. 

Intéressons-nous aux huiles essentielles qui contiennent du limonène. Cette molécule, qui appartient à la famille biochimique des monoterpènes, est active sur plusieurs types de bactéries et de virus. Le limonène est donc antibactérien et antiviral. Où retrouve-t-on cette molécule ?

En grande proportion dans les agrumes, comme l’orange douce et le citron, mais aussi la mandarine et la bergamote.

Le limonène est également présent au sein des conifères, notamment chez les pins (pin maritime, pin sylvestre, pin de montagne) et les sapins (sapin baumier, sapin argenté). 

ONA diffuseur par nébulisation

Il est intéressant de constater que les huiles essentielles d’agrumes et de conifères se marient très bien ensemble d’un point de vue olfactif. En effet, l’association d’au moins deux des huiles essentielles précédemment citées permettra d’instaurer une ambiance fraîche et acidulée avec en fond des notes résineuses. Il s’agit d’une association 2 en 1 : fragrance très agréable ET assainissante.

Si vous souhaitez diffuser uniquement dans une pièce de votre habitat, un diffuseur ultrasonique fera l’affaire. En revanche, si vous souhaitez assainir l’ensemble de votre habitat, vous pouvez conjuguer performance et esthétique, avec le diffuseur écoconçu ONA aux lignes épurées et modernes. 

Synergie d'huiles essentielles assainissante :

Lancer la diffusion en adaptant la puissance de diffusion qui vous convient.

Diffuseur par ultra-nébulisation et nomade, le Lilia

Et si vous diffusiez à votre bureau ?

Le diffuseur LILIA est fait pour vous : élégant, nomade, puissant et équipé d’une prise USB, vous pourrez directement le connecter à votre ordinateur (où il pourra également se recharger, car ce diffuseur est équipé d’une batterie). Pour ce faire, prenez un flacon vide en verre teinté et ajoutez-y : 40 gouttes de citron, 40 gouttes d’orange douce et 20 gouttes de pin maritime. Mettez le flacon directement dans le diffuseur, branchez et profitez !

Et si vous diffusiez dans l’habitacle de votre voiture ?

Prenez la même formule précédente et placez le flacon dans le diffuseur BULIA. Il ne vous reste qu’à le brancher sur une prise USB et le tour est joué !

Nous venons de voir ce qu’il était possible de faire pour assainir l’air quand tout va bien. Intéressons-nous maintenant à ce qu’il faut faire si un membre de la famille est malade.

Les vertus thérapeutiques de la diffusion d'huiles essentielles

La diffusion s’inscrit en complémentarité, bien évidemment, des soins allopathiques conventionnels. La diffusion est là pour soutenir l’organisme et éviter que les proches ne soient malades à leur tour. 

Si vous êtes malade ou si l’un des membres de votre famille qui vit sous le même toi que vous est malade, il est temps de passer à la vitesse supérieure. En effet, il faut soutenir la personne malade et empêcher les autres personnes de devenir à leur tour malades. Que faire ?

Il est intéressant de retourner à nos conifères de départ. Pourquoi ? Ils sont antiseptiques non seulement de l’air environnant, mais aussi de l’arbre bronchique, ce qui est intéressant dans les pathologies infectieuses des voies ORL basses (poumons).

Après les conifères, il est nécessaire de s’orienter vers les huiles essentielles dites cinéolées (qui contiennent du 1,8 cinéole également appelé eucalyptol, car cette molécule sent l’eucalyptus), il en existe plusieurs : romain à cinéole, eucalyptus globulus et radiata, niaouli, ravintsara… Ces huiles essentielles sont intéressantes, car elles sont fluidifiantes des bronches, elles exercent une activité anti-inflammatoire sur l’arbre pulmonaire, elles permettent de mieux respirer et de désencombrer les sinus s’ils sont congestionnés. 

Ces huiles essentielles sont controversées chez les personnes asthmatiques. La prudence est requise en cas de diffusion à proximité de ces personnes. 

La dernière huile essentielle vraiment intéressante est l’huile essentielle d’arbre à thé, appelée également sous son nom anglophone : tea tree. Il s’agit de l’huile essentielle passe-partout de l’aromathérapie, elle est anti-infectieuse, elle agit aussi bien sur les virus, les bactéries que sur les mycoses. 

Quelle synergie d'huiles essentielles pouvons-nous proposer alors ?  

Afin que cette synergie bénéficie à l’ensemble de la maison, privilégiez un diffuseur à nébulisation. Le diffuseur ONA est parfait pour cela.

Diffuseur Mistilia, pour eaux florales et hydrolats

Comme précisé en début d’article, il est possible de proposer une solution chez les jeunes enfants. En effet, à partir de l’âge de 6 mois, il est possible de diffuser des hydrolats. En effet, les hydrolats contiennent un faible pourcentage de molécules aromatiques, mais suffisant pour un jeune enfant. 

Le diffuseur MISTILIA permet la diffusion d’hydrolats. Placer le diffuseur à un mètre de l’enfant et ajouter une cuillère à café d’hydrolat de thym à thujanol ou thym à linalol et une cuillère à café d’hydrolat de lavande fine. Procéder à une diffusion de 5 minutes trois fois par jour. 

La diffusion est un véritable outil thérapeutique, bien plus large que l’aspect uniquement bien-être et cocooning. C’est le respect des précautions détaillées au début de cet article qui vous permettra d’assurer une diffusion efficace en toute sécurité ! Prêt ? Diffusez et… Profitez !

Commentaires

Laissez votre commentaire